Tuesday 26 January 2021 RSS
Logo Actualités Locales

Negos ATT SREG

Article publié le 19 juin 2012

 

Négociations ATT SREG Est réunion Plénière du 18 juin 2012

Déclaration de la délégation CGT

 

La réunion de ce jour revêt un caractère particulier, en ce sens où depuis le vendredi 8 juin lors de la réunion plénière, les négociations se sont rompues en raison de propositions des Directions n’ayant pas ou trop peu évolué et à l’évidence ne prenant pas suffisamment en compte les souhaits des agents du SREG Est.

Nous prenons ce jour, acte d’une proposition remise par l’employeur (en dehors des délais prescrits dans l’accord de méthode du fait de la fixation tardive de la réunion plénière de ce jour). Cette proposition est en légère évolution, nous en prenons acte, mais c’était la condition indispensable à la reprise des discussions, faute de quoi, nous n’aurions pas accepté de participer à cette réunion.

Néanmoins, afin que le dialogue puisse reprendre et se dérouler dans de bonnes conditions et notamment celles précisées dans le préambule de l’accord de méthode signé par chacune des parties le 20 avril dernier, notre délégation tient à vous repréciser, un certain nombre d’exigences.

  • Les cadres en forfait jours ne doivent ni ne peuvent participer au vote de la RCTT (Cf. article 9 de l’accord national : « Tous les cadres, à l’exception des cadres dirigeants et des cadres au forfait jours avec une convention en cours de validité, ont la possibilité d’intégrer l’ensemble des dispositifs d’aménagement du temps de travail du présent accord. »
  • Au sein d’une même région, plusieurs équipes ACM devront pouvoir être constituées afin de répondre aux souhaits des agents.
  • Une meilleure prise en compte des propositions des délégations syndicales qui reflètent les demandes et besoins des salariés.

Nous regrettons que les demandes exprimées par les agents n’aient pas été suffisamment prises en compte dans la proposition que nous allons examiner aujourd’hui, mais nous considérons que le temps qui nous sépare de la fin de cette négociation doit nous permettre de concilier les intérêts des entreprises et ceux des agents. Nous attirons l’attention de la Direction sur le fait que l’aménagement du temps de travail , comme d’autres sujets mais peut être plus que tout autres, est de nature, s’il est élaboré et construit dans la concertation et avec le souci des besoins des agents et de l’intérêt des entreprises, peut contribuer à l’amélioration de la performance.

 

Nancy, le 18 juin 2012